• Télécharger ce document

  • Télécharger ce document

  • Télécharger ce document

  • Une championne de natation explique les enjeux des Jeux Olympiques et Paralympiques : Top Départ !

    Cette première semaine de février 2021, notre école, des élémentaires aux collégiens, était sur le "Top départ" des « Jeux Olympiques et Paralympiques Paris 2024 » ! En plein dans "La Semaine Olympique et paralympique", fêtant sa 5e édition !

    Madame Munos dans l'équipe qui prépare les Jeux de 2024 et maman d'un de nos élèves est venue présenter les enjeux des jeux à des enfants qui avaient plein de questions et des étoiles dans les yeux. Ce jeudi 4 au matin toutes les classes de 6e et l'après-midi toutes les classes de 5e ont écouté son témoignage, son parcours, son engagement pour changer le regard sur le handicap et faire davantage connaître les Jeux paralympiques.

    Naître avec un handicap peut se vivre complètement différemment selon les lieux et moments du monde : l'ancienne championne a fait comprendre le rôle des aides sociales, de l'intégration des personnes à handicap, de l'accessibilité à améliorer dans les lieux publics. Et la visibilité accrue des femmes dans le sport au fil des Jeux et des années. Voici quelques-unes des questions d’Histoire auxquelles a répondu Mme Munos après les avoir posées au jeune public :

    - A quelle époque ont été créés les Jeux olympiques ?
    - Quel pays les a remis au goût du jour au 19e siècle ?
    - Quand furent organisés les premiers Jeux Paralympiques ?
    - Et…quels furent les premiers Jeux auxquels participèrent les femmes sportives ?

    Allez un indice temporel, mais pour quelle question ?!, Paris en fêtera les 100 ans !

    Elle a expliqué - et toujours en interaction avec ses jeunes auditeurs - comment le sport a changé sa vie et peut changer la vie de beaucoup, l'importance d'une pratique sportive régulière - la marche, la course, le vélo, les sports collectifs ou le passage systématique par les escaliers… - pour tout un chacun, les symboles des jeux, les cinq anneaux, pour les cinq continents d’accord, dites donc à quoi correspondent leurs cinq distinctes couleurs ? et les trois agitos, colorés en bleu, rouge et vert, les mascottes, celles de Rio si festives, mais quelles seront celles de Paris ?, les valeurs véhiculées par le sport et toute l'organisation en amont de ces événements mondiaux.

    Elle a fait un focus grâce aussi à des films projetés sur des épreuves particulières comme la Boccia, à Tokyo 2021, la France sera présente pour la première fois pour ce sport paralympique qui tient de la pétanque et du jeu d'échecs. 

    Elle s'est fait connaître d'abord en tant que très jeune athlète sous le nom de Ludivine Loiseau : une première médaille d'or à 15 ans et encore de nos jours la Française qui a reçu la légion d'honneur la plus jeune, vous pouvez retrouver des vidéos de ses victoires d'Atlanta à Athènes en passant par Sidney.

    Son témoignage peut changer bien des choses, écoutez-la nous dire comment lors de ses premiers Jeux en 1996, lors de sa course de prédilection, en nage papillon, elle arrive la première, bat un record du monde, mais dans la foulée se voit disqualifiée par un juge, d’après un critère de parallélisme, qui sera retiré quelque temps plus tard, eu égard aux spécificités physiques des participants, elle est venue pour cette course et son monde semble s’écrouler et couler à pic, sauf que… sa famille et l’équipe sportive ne vont pas la laisser seule mais la remotiver pour les courses à venir et comment sa première médaille d’or est arrivée au terme ultime de ces Jeux là !

    Leçon de persévérance et de l’apport du sens de l’effort, ainsi que d’un collectif bienveillant qui fait rebondir, ce sont aussi ces valeurs concrètes individuelles et solidaires qu’elle est venue évoquer et qui rejoignent les valeurs éducatives essentielles. Leçon de vie et de courage au long cours et au quotidien : lorsqu’elle était enfant, combien d’heures à se lancer des défis personnels de nouer ses lacets à une main, d’ouvrir un couvercle de même ou de tenter de se faire des tresses comme les autres jeunes filles de son âge…

    Dans l'intervalle, entre les courses dans les piscines olympiques et l’organisation des prochains Jeux, elle a été, après une moisson de médailles sur trois Jeux paralympiques de suite, consultante pour France télévision et livré ses commentaires précieux sur son sport et d’autres sports encore. Dans un tout autre domaine, elle est montée jusqu’à un poste de Direction de Ressources Humaines.

    Madame Munos est prête à revenir pour répondre aux questions de nos élèves et d’élèves qu’elle n’a pas rencontrés encore, avec un enthousiasme communicatif. Car si dans l’eau elle s’est toujours ressentie comme un dauphin, elle est très à l’aise aussi dans le bain de la communication et transmission de son amour des Jeux.